RDC / Nord-Kivu : Un militaire des FARDC tue deux civils dans un débit de boisson à Beni

Ce lundi 15 août au matin, les habitants de Beni sont descendus dans la rue pour protester contre l'assassinat de deux civils par un militaire la veille dans un débit de boisson © DR

Les faits, tragiques, se sont déroulés dimanche 16 août vers 20 heures au quartier Benengule en ville de Beni dans la province du Nord-Kivu à l’Est de la RDC. Ils rappellent, toute proportion gardée, la tuerie survenue fin juillet dans le Sud-Kivu.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à Goma et dans le Grand-Nord

Ce dimanche vers 20 heures, un militaire de l’armée congolaise a ouvert le feu et tué deux civils.

En colère, le lendemain lundi, les habitants de ce quartier sont descendus dans la rue transportant l’un des deux corps qui reposait jusque-là à la morgue de l’Hôpital général de Beni.

Selon Gires Kasongo, un journaliste local que nous avons contacté, aucune source n’avait été en mesure de confirmer en début d’après-midi l’arrestation de ce militaire incontrôlé qui aurait pris la fuite.

Cet incident en rappelle un autre. Fin juillet, un autre militaire de l’armée congolaise avait tiré sur des civils tuant 14 personnes dans la cité de Sange en territoire d’Uvira dans la province du Sud-Kivu (lire notre article).