Est de la RDC : Un militaire incontrôlé tue 12 civils à Sange dans la province du Sud-Kivu

La population de Sange a laissé éclater sa colère ce vendredi suite à la tuerie survenue la veille dans cette localité située à environ 70 km de Bukavu © Pacheco Kavundama

De vives tensions ont été constatées ce vendredi matin dans la cité de Sange en territoire d’Uvira à environ 70 km de la ville de Bukavu dans la province du Sud-Kivu à l’Est de la RDC.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’Est de la RDC

Jeudi 30 juillet au soir, un militaire des forces armées de la RDC en état d’ivresse a dégainé son arme tuant 12 civils et en blessant 9 autres.

Pour manifester sa colère, la population de Sange est descendue dans la rue.

Plusieurs personnalités de la province du Sud-Kivu ont également fait part de leur consternation. Dans un message de condoléances aux victimes, le gouverneur Théo Ngwabije précise que les blessés sont internés à l’Hôpital général de référence de Ruzizi à Sange et que le militaire, auteur de cette tuerie, actuellement en fuite, est activement recherché.

Selon le député provincial du Sud-Kivu, Richard Nijimbere, l’auteur présumé de cet acte, qu’il qualifie d’« ignoble », doit être rapidement retrouvé et traduit devant un tribunal dans le cadre d’une audience de flagrance, afin que justice soit rendue mais également pour que son cas serve d’exemple à tous ceux qui contreviendraient au sein de l’armée aux règles disciplinaires.