Election présidentielle en RDC : la CENCO contredit la CENI et confirme implicitement la victoire de Martin Fayulu

Le secrétaire général de la CENCO, l'abbé Donatien Nshole © DR

La Conférence épiscopale nationale du Congo vient de publier un communiqué très attendu dans lequel elle contredit la Commission électorale nationale indépendante qui cette nuit a déclaré Félix Tshisekedi vainqueur de l’élection présidentielle. 

« Nous constatons que les résultats de l’élection présidentielle tels que publiés par la CENI ne correspondent pas aux données collectées par notre mission d’observation à partir des bureaux de vote et de dépouillement », a affirmé à l’instant la CENCO. Une manière pour elle, sans le dire explicitement, de confirmer la victoire très nette de Martin Fayulu lors de ce scrutin.

Institution très respectée en RDC, la Conférence épiscopale nationale du Congo a déployé 40 000 observateurs lors le jour du scrutin. Elle dispose également, via la mise en place d’un système efficace de remontée des données, de l’ensemble des PV de vote signés et / ou affichés dans les quelques 74 000 bureaux de vote ouverts le 30 décembre dernier.

Tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays, la CENCO est largement considérée comme la seule institution fiable et crédible. Pour beaucoup, les chiffres qu’elle a collecté lors du scrutin sont les seuls à refléter véritablement la vérité des urnes.

Pour Joseph Kabila et son régime, le coup est rude alors que celui-ci est fortement soupçonné d’avoir négocié un deal avec le camp de Félix Tshisekedi pour se maintenir in fine au pouvoir (lire notre précédent article à ce sujet).

D’autant que demain (vendredi 11 janvier), la CENCO a été invitée à présenter les conclusion de sa mission d’observation devant le Conseil de sécurité de l’ONU.