Témoignage : Un étudiant tué par un policier à Goma dans l’est de la RDC pour avoir refusé de lui donner son téléphone portable

Etudiant à l'Institut supérieur d'informatique et de gestion de Goma, Jean-Claude Mukanire a été tué par un policier mardi 20 août pour avoir refusé de lui donner son téléphone portable. La province est miné par une insécurité également alimentée par les forces de l'ordre, que ce soit l'armée ou la police, qui ne sont pas perçues comme protectrices par la population © DR

Jean-Claude Mukanire, jeune étudiant de l’Institut supérieur d’informatique et de gestion, a été tué mardi 20 août dans la ville de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Le drame a eu lieu dans le quartier Keshero sur les coups de 19h30. Un jeune étudiant, Jean-Claude Mukanire voit s’approcher de lui cinq policiers en pleine patrouille. Ceux-ci lui demandent sa pièce d’identité. Puis, rapidement, ils tentent de lui soutirer son téléphone portable, selon le témoignage de l’un de ses proches, Ishara Johnson.

« Jean-Claude a présenté sa pièce d’identité à la police. Il venait tout juste de recharger son téléphone avec les cartes de crédit pour ses communications. C’est alors qu’un accrochage a eu lieu avec les policiers qui ont voulu lui prendre son téléphone. Jean-Claude a refusé car ils n’en avaient pas le droit. L’un des policiers, peut-être ivre ou simplement énervé, a ouvert le feu. Jean-Claude est mort sur le coup », explique la rage au ventre cet ami de la victime.

Keshero est l’un des 18 quartiers de Goma où l’insécurité est grandissante causée en raison de la présence d’hommes armés qui circulent. Outre les nombreux meurtres qui y sont commis, on signale également de très nombreux cambriolages. Les quartiers de Mabanga, Kasika, Katoyi ou encore Majengo sont tout particulièrement visés.