Suite de la tournée de Moïse Katumbi dans l’est de la RDC : A Butembo, la population réclame aussi un grand stade

Moïse Katumbi est très populaire à Butembo parce qu'il est aussi le patron du TP Mazembe © Pacheco Kavundama

Ce mardi 29 octobre, Moïse katumbi a tenu un autre meeting populaire dans la ville de Butembo au Nord-Kivu.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Ils ont encore répondu présents au rendez-vous du président de la plate forme Ensemble pour le changement. Ce mardi, des milliers d’habitants sont venus écouter Moïse katumbi à l’occasion de son grand meeting populaire organisé place VGH dans la cité commerciale du Nord-Kivu.

Comme à Goma samedi et à Beni lundi, à Butembo, Moïse katumbi a exprimé sa volonté d’être le porte-parole d’un peuple congolais, manifestement peu écouté par ses dirigeants.

A l’occasion d’une série de questions-réponses avec la population, cette dernière a en particulier demandé à Moïse katumbi de plaider auprès des décideurs publics pour que la ville soit dotée d’un… stade de football moderne. Une demande adressée à celui qui est aussi le président du Tout Puissant Mazembe, le club de Lubumbashi à la réputation continentale et internationale. M. Katumbi a répondu en indiquant qu’il a déjà eu des contacts en ce sens avec la Fédération internationale de football (FIFA), la confédération africaine de football (CAF) et la Fédération congolaise de football (Fecofa) et qu’il continuait à travailler sur ce dossier.

Lors de cet échange spontané, qui a remplacé le traditionnel discours, la population a également soulevé le problème des tracasseries administratives et du manque d’infrastructures routières. Le président d’Ensemble a promis sur ce plan aussi de se faire leur porte-voix dans le cadre de l’opposition pour que toutes ces questions trouvent une solution.

Quant aux problèmes du manque d’eau et d’électricité en ville de Butembo, c’est Moïse Katumbi lui-même qui les a soulevées. Celui-ci a appelé les responsables des deux entreprises publiques chargées de ces sujets, la Regideso et la SNEL, à démissionner.

A l’issue de son meeting, Moïse Katumbi est allé rendre hommage à l’abbé Apollinaire Malu Malu, l’ancien président de la CENI, et a déposé une gerbe de fleurs sur son mausolée.

Demain mercredi, Moïse Katumbi est attendu à Bukavu dans la province du Sud-Kivu. Il se rendra ensuite à Bunia vendredi, puis à Kindu samedi avant de rentrer dans son fief de Lubumbashi, le chef-lieu du Haut-Katanga.