Suite au retrait de très fortes sommes d’argent en liquide par simple carte visa, le gouverneur de Kinshasa Gentiny Ngobila et le ministre provincial des Finances Jean Ngoy Mvunzi frappés d’interdit bancaire

Le gouverneur de la province de Kinshasa Gentiny Ngobila © DR

Dans un courrier daté du 31 mai dernier, la Banque centrale du Congo demande à l’ensemble des banques commerciales du pays de frapper d’interdit bancaire la ville de Kinshasa, son gouverneur Gentiny Ngobila et son ministre provincial des Finances, Jean Ngoy Mvunzi.

Le courrier est daté du 31 mai dernier. Il émane de la Banque centrale du Congo et ai adressé à l’ensemble des banques commerciales du pays avec en copie le ministère de l’Economie et des Finances.

« Nous vous informons que la BCC a décidé de placer à l’index, à dater de ce jour, (…) la ville de Kinshasa, M. Ngobila Mbaka Gentiny et M. Ngoy Mvunzi Jean. Par conséquent, les établissements membres de votre association (l’Association congolaise des banques) doivent s’abstenir de leur offrir les services et facilités, en ce comprise, la déclinaison de toute demande portant sur les opérations de change et de crédit dont les agents économiques précités seraient donneurs d’ordres ou bénéficiaires, exception faite du rapatriement des devises relatives aux transactions initiées avant la présente décision, ainsi que les opérations de recouvrement », indique le courrier de la Banque centrale du Congo signé conjointement par Kalubi Kayembe et Willy Kalombo N’senda, respectivement directeur et directeur adjoint à la Direction de la Surveillance des intermédiaires Financiers de la BCC.

Motif : de très fortes sommes d’argent ont été retirées du compte général du Trésor public avec des cartes bancaires visa, en violation flagrante de la procédure légale de l’exécution de la dépense publique en RDC.