RDC : Une réunion prévue fin juin-début juillet entre Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et Martin Fayulu pour contrer l’axe Kabila-Tshisekedi

Réunion des leaders de la coalition Lamuka, dont MM. Katumbi, Bemba et Fayulu, le 27 avril dernier à Bruxelles © Twitter/Lamuka

La rencontre entre les trois principales figures de l’opposition devrait avoir lieu à Lubumbashi dans le Haut-Katanga ou à Gemena dans le Sud-Ubangi.

Katumbi, Bemba et Fayulu ont beau diverger sur certains points, il en est un, en revanche, sur lequel ils convergent parfaitement : leur opposition au pouvoir actuel.

« Certes, la présidence a changé de main, mais en RDC, nous sommes en train de vivre la continuité du pouvoir de Joseph Kabila. Le système et le mode opératoire sont demeurés les mêmes », a déclaré ce dimanche sur RFI, la secrétaire générale du MLC, rejetant ainsi tout rapprochement avec Félix Tshisekedi.

Un point de vue partagé, à très peu de choses près, par Moïse Katumbi et Martin Fayulu. Avec Jean-Pierre Bemba, ils ont d’ailleurs prévu de se rencontrer fin juin-début juillet afin de déterminer le cahier des charges des actions à mener par l’opposition dans les semaines et mois à venir.

La rencontre pourrait avoir lieu soit à Lubumbashi, fief de Moïse Katumbi, soit à Gemena, chez Jean-Pierre Bemba. L’anniversaire des dix ans de la disparition de son père, Jeannot Bemba (septembre 1941-1er juillet 2009), en donnerait l’occasion.

« La situation du pays est extrêmement préoccupante. L’économie est en plein marasme. Le climat social est toujours aussi mauvais. L’insécurité ne recule pas. Il ne faut pas rêver, rien ne se passera durant les quatre années à venir car ceux qui sont à la tête du pays ne pensent qu’à leurs intérêts personnels », déplore un proche de Martin Fayulu.

Celui-ci dément par ailleurs toute dissension au sein de coalition Lamuka sur la question de l’attribution du poste de porte-parole de l’opposition, prévue par la Constitution. « C’est une rumeur que font courir nos adversaires pour tenter de lézarder le front uni de l’opposition. Mais c’est totalement faux. Cette question sera prochainement débattue lors des réunions de la coalition et nous trouverons, j’en suis certain, un consensus », assure un collaborateur du premier cercle de Moïse Katumbi.

Et celui-ci de conclure : « je vais en décevoir certains, mais MM. Fayulu, Bemba et Katumbi resteront unis. Non parce qu’il en va de leurs intérêts personnels mais parce que c’est l’intérêt du Congo. Ça c’est un ciment très puissant, impossible à dissoudre, y compris par des débauchages ». Joseph Kabila et Félix Tshisekedi, désormais alliés politiques, sont prévenus.