RDC : Pour s’approvisionner en eau potable à Goma, il faut parfois faire plus de 5 km à pied

Les femmes ont manifesté ce vendredi 6 septembre à Goma pour réclamer l'approvisionnement de la ville en eau potable © Pacheco Kavundama

Certains quartiers du chef-lieu de la province du Nord-Kivu font face à une pénurie d’eau potable. Pour s’en à procurer, les familles sont contraintes de faire plus de 5 km à pied pour aller en puise dans le lac Kivu.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Plusieurs femmes sont descendues dans la rue ce vendredi 6 septembre au matin pour dénoncer cette situation. Leur point de chute, le gouvernorat de la province du Nord-Kivu devant lequel elles sont venues plaider leur cause.

« Ça fait longtemps qu’il y a un problème de manque d’eau à Goma. Nous, les femmes, nous sommes décidées à descendre dans la rue pour réclamer nos droits. Car l’eau, ça n’est pas une faveur, c’est un impératif pour la survie de nos enfants, de nos familles », clame l’une des manifestantes.

Armées de bidons vides déposés sur leurs têtes, ces femmes sont parties ce matin du rond point Signers à Goma pour se rendre au Gouvernorat de province.

Leur marche pour réclamer de l’eau intervient alors que la ville fait face à l’épidémie à virus Ebola qui, au 5 septembre 2019, a causé la mort de 2 052 personnes dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu, ainsi que celle de l’Ituri.

Or, pour lutter contre la propagation du virus Ebola, il est vivement recommandé de se laver les mains. C’est pourquoi, pour les habitants de Goma, le manque d’eau est, à plus d’un titre, préoccupant.