RDC / Nord-Kivu : Une attaque imputée aux FDLR fait 17 morts dans le parc national des Virunga

Une attaque de civils et d'éco-gardes à proximité du parc national des Virunga a causé 17 morts ce vendredi 24 avril 2020 © DR

De présumés FDLR ont tendu vendredi 24 avril une embuscade à un convoi d’éco-gardes qui se dirigeaient vers leur base de Rumangabo.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Ce vendredi, un convoi d’éco-gardes du parc national des Virunga est tombé dans une embuscade tendue par de présumés membres des Forces démocratiques pour la Libération du Rwanda à Rumangabo dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu à l’est de la RDC.

Le bilan serait particulièrement lourd. Des sources au sein de la société civile locale parlent de 17 personnes tuées lors de cette attaque, dont 12 eco-gardes, leur chauffeur et 4 civils.

L’Institut congolais pour la conservation de la nature qui n’a pas encore donné un bilan officiel précise qu’il s’agit d’une attaque dirigée contre un véhicule de civils à proximité du quartier général du parc national de Virunga à Rumangabo. Les gardes parc ont été tués alors qu’ils voulaient porter assistance aux civils qui étaient la cible de l’attaque.

Le 3 mars dernier, un autre garde parc avait été tué par un groupe de présumés maï-maï dans la localité de Nyamilima, toujours dans le territoire de Rutshuru (lire notre article).

Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019, un  autre eco garde et un civil avaient été tués à Ngwenda, toujours dans le Rutshuru.