RDC / Nord-Kivu : Un député provincial alerte sur la multiplication des risques sanitaires suite au débordement des toilettes de la prison centrale de Kakwangura en ville de Butembo

Le député provincial élu de la ville de Butembo, Promesse Kambale Matofali © Pacheco Kavundama

D’une capacité d’accueil de 120 détenus, la prison centrale de Butembo, appelée Kakwangura, en compte à ce jour plus de 600.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC 

Le député provincial élu de la ville de Butembo au Nord-Kivu à l’est de la RDC a adressé le 21 avril dernier une lettre au ministre provincial de la Justice l’avertissant d’un risque sanitaire probable suite au débordement des excréments des toilettes de la prison centrale de Kakwangura.

Promesse Kambale Matofali dit regretter que, depuis l’investiture du gouvernement provincial du Nord-Kivu, la question – très prosaïque – des toilettes de la prison centrale de Butembo Kakwangura, dans un état déplorable, n’attire pas davantage l’attention des autorités.

« Alors que notre province fait face à la pandémie de Covid-19 (nouveau coronavirus) et à la résurgence du virus Ebola, la réponse à la situation des toilettes de la prison centrale Kakwangura à Butembo nous épargnera d’autres épidémies », indique le député Promesse Matofali dans sa missive.

Selon cet opposant, les toilettes de la prison de Butembo débordent chaque jour et les matières fécales s’écoulent jusqu’au centre-ville. « Les populations vivant aux environs de cette prison mais aussi celles vaquant à leurs activités au centre de la ville sont ainsi exposées à des maladies. Pendant mes vacances parlementaires, j’ai rencontré des enfants entrain de jouer dans une terrasse où coulent ces matières fécales, ce qui constitue un danger permanent », déplore le député.

Il demande ainsi au ministre provincial de la Justice d’agir en toute urgence pour épargner la population de Butembo d’autres épidémies.