RDC / Nord-Kivu : Après avoir sévi pendant huit ans, un groupe armé très actif dans le territoire de Rutshuru dépose les armes

Le général auto-proclamé Kakule Masivi, chef du groupe AFRC © DR
Il s’agit du groupe armé Alliance des forces de résistance congolaise (AFRC) qui s’est rendu cette semaine aux forces armées de la RDC. 

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Plus de 200 combattants maï-maï du groupe armé Alliance des forces de résistance congolaise, opérant le long du lac Édouard, dans le groupement de Binza dans le territoire de Rutshuru au Nord-Kivu à l’est de la RDC, se sont rendus cette semaine aux forces armées de la RDC.

Ils ont été présentés à la presse ce jeudi 26 mars à Nyongera dans le territoire de Rushturu par le général Willy Yamba Kabangu, commandant des opérations Sokola 2, lancées contre tous les groupes armés actifs la partie sud de la province du Nord-Kivu. Ce dernier a salué cette reddition et appelé les autres groupes armés encore actifs à déposer les armes.

Le chef de ce groupe armé, le général auto-proclamé Kakule Masivi, dit avoir pris la décision de quitter la brousse afin de donner une chance à la paix après avoir opéré pendant huit ans. Il a indiqué avoir abandonné l’ensemble des positions que ses hommes occupaient dans le Rutshuru.

Le porte-parole de la 34ème région militaire, le major Ndjike Kaiko Guillaume, s’est également félicité de cette reddition. « Nous sommes venus en tant que forces armées de la RDC fêter une victoire que nous avons eu ensemble avec notre population. Car cette reddition du groupe armé AFRC et de son général autoproclamé Kakule Masivi a été rendu possible grâce à la collaboration de notre population », a-t-il déclaré.

Le groupe armé AFRC s’est rendu avec plus de 100 armes légères et lourdes. Certains de ses combattants auront le choix entre regagner la vie civile ou intégrer l’armée congolaise. Parmi ces 200 combattants, on note la présence d’une cinquantaine de jeunes filles.