RDC : En déplacement à Goma, le ministre des Mines annonce des mesures pour lutter contre l’exportation illégale

Le ministre des Mines de RDC, Willy Kitobo © Pacheco Kavundama
Le ministre congolais des Mines, Willy Kitobo, séjourne depuis mardi à Goma, chef-lieu du Nord-Kivu dans l’est de la RDC. Ce mercredi, il a échangé avec les acteurs du secteur minier dans la province du Nord-Kivu.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Alors que ces deux dernières années des fraudes importantes ont été constatées dans le secteur (en particulier, s’agissant de minerais en provenance du territoire de Masisi dont une partie à pris la destination du Rwanda voisin), le ministre des Mines s’est voulu rassurant, soutenant que des mesures avaient été prises pour y remédier.

« Le gouvernement a créé une autorité de régulation pour les matières premières extractives afin qu’il y ait un meilleur contrôle sur toute la chaîne, de l’extraction à l’exportation. Pour la représenter en province, des bureaux ont été créés. C’est déjà le cas dans le Haut-Katanga et le Lualaba, deux importants producteurs de cobalt. Dans ces deux provinces, une société, dénommée EGC, a été constituée qui rachètera l’ensemble du cobalt extrait par les creuseurs artisanaux, les coopératives, etc. L’objectif est d’aboutir à une meilleure traçabilité du produit », a indiqué le ministre.

Un bureau de l’autorité de régulation sera installé à Goma, ville par laquelle transite chaque année des tonnes de minerais frauduleusement acheminées jusqu’au Rwanda voisin. Des véhicules d’ONG et de particuliers ont été arrêtés l’année dernière à l’entrée de Goma avec, à leurs bords, des quantités importantes des minerais en provenance du territoire de Masisi.

Willy kitobo a également précisé que l’autorité de régulation du coltan sera renforcée pour que ce minerai ne puisse pas sortir du pays sans un certificat de conformité.