Nord-Kivu : Quand les forces armées de la RDC se nourrissent sur le dos des populations

Eléments des FARDC en poste dans le territoire de Masisi © Pacheco Kavundama

Depuis quelques jours dans le territoire de Masisi, les forces armées de la RDC imposent 200 francs congolais à toute personne qui passe dans le village Kibarizole.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Cette pratique est dénoncée par la notabilité locale, à l’instar de Bienvenue Kalera. « Notre territoire de Masisi est ravagé par l’insécurité. Il y a le groupe armé Nduma Defense of Congo (NDC) de Guidon qui sévit. A cela, s’ajoutent les FARDC qui rançonnent les populations. Ils exigent 200 francs congolais à chaque passant. Cette situation est anormale », déplore-t-il.

La notabilité du territoire de Masisi demande que les militaires qui se livrent à de telles pratiques, exaspérantes pour les populations, soient relevés de leurs fonctions et que les groupes armés actifs dans la région soient réellement neutralisés de sorte que les habitants de ce territoire puissent reprendre le cours d’une vie normale.