Nord-Kivu : Les enseignants en grève ce mercredi pour dénoncer l’ineffectivité de la mesure de gratuité de l’enseignement de base promise par le président Tshisekedi

Les enseignants du Nord-Kivu sont en grève à compter de ce mercredi 2 octobre

Les portes des écoles protestantes, catholiques et publiques sont restés fermées ce mercredi 2 octobre à Goma.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Hier mardi, plusieurs enseignants des écoles protestantes, catholiques et publiques de la ville Goma ont annoncé un mouvement de grève à compter de ce mercredi 2 octobre. La décision a été prise à l’issue d’une assemblée générale tenue à l’Institut Majengo.

La grève a été décidée à l’issue d’une réunion entre enseignants mardi 1er octobre à Goma

Une décision mise à exécution. Ce matin, dans la ville de Goma, les portes de plusieurs écoles sont restées closes. Celles des écoles privées, en revanche, sont restées ouvertes.

Cette grève est motivée par l’absence de gratuité de l’enseignement primaire et secondaire, une disposition pourtant prévue par la Constitution que le président de la République, Félix Tshisekedi, avait promis de mettre en oeuvre dès cette année. « Il s’agit d’un effet d’annonce, comme souvent. Sur le terrain, on ne voit rien », peste un enseignant présent hier lors de la réunion.

Cette grève intervient un mois seulement après la rentrée scolaire qui a eu lieu le 2 septembre dernier.