Kinshasa refuse de délivrer un nouveau passeport à Moïse Katumbi

© DR – Twitter

C’est La Libre Afrique qui l’a révélé ce matin. Moïse Katumbi, le principal opposant au président (hors mandat) Joseph Kabila en RDC, contraint de vivre en exil en Europe depuis deux ans, a été brièvement arrêté jeudi à l’aéroport de Zaventem, à Bruxelles, par les douaniers belges alors qu’il rentrait d’un voyage en Israël.

« En cause son passeport semi-biométrique qui n’est plus légal désormais », indique La Libre Afrique qui rappelle que « Moïse Katumbi avait introduit une demande de nouveau passeport cet hiver à l’ambassade de la RDC à Bruxelles mais que celui-ci ne lui a jamais été délivré. » Afin de régulariser sa situation, les autorités belges ont délivré à M. Katumbi un permis de séjour provisoire.

Énième vexation

Joint par téléphone, l’entourage du dernier gouverneur de l’ex-Katanga a dit être toujours sans nouvelle à ce jour de la demande de délivrance d’un nouveau passeport. Son ancien passeport est devenu caduque car il aurait manifestement été retiré du système informatique répertoriant ce type de documents en RDC. Sans doute une énième vexation ou contrariété de la part du régime RD congolais à l’encontre de celui qu’il considère comme son ennemi politique numéro un.

Pour autant, « il n’y a pas lieu pour M. Katumbi de s’inquiéter », rassure un diplomate belge. « Nous comprenons parfaitement la situation et agissons en conséquence dans le respect du droit », glisse-t-il.