Insécurité dans l’est de la RDC : Une nouvelle attaque des maï-maï fait 4 morts et 8 blessés dans une embuscade sur le tronçon Rwindi – Kibirizi au Nord-Kivu

Un convoi de véhicule a été attaqué ce mercredi 7 août en plein parc des Virunga sur le tronçon Rwindi- Kibirizi dans le territoire de Rutshuru © Pacheco Kavundama

Un convoi de véhicules en provenance de Kibirizi se rendant à Rwindi afin d’y rejoindre un autre convoi qui devait, lui, quitter Kanyabayonga pour faire ensuite la route ensemble vers Goma, est tombé ce mercredi matin dans une embuscade tendue par les maï-maï Mazembe en plein parc des Virunga dans le territoire de Rutshuru à une centaine de kilomètres de Goma.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC 

La société civile sur place dresse un bilan de 4 personnes tuées, dont 3 civils et un capitaine des forces armées de la RDC, ainsi que 8 blessés. C’est vers 7 h du matin que ces miliciens maï-maï Mazembe ont tendu cette embuscade. Cette zone est dominée par l’insécurité causée par les maï-maï Mazembe et Nyatura. Les forces armées de la RDC mènent des opérations visant à combattre tous les groupes armés actifs dans le parc, ce qui crée un climat d’insécurité à Kibirizi, souligne Jilson Kambale Kaniki, membre de la société civile de Kibirizi.

Face à l’insécurité qui s’accroît, le vice-président de l’Assemblée provinciale du Nord-Kivu, Maître Jean Paul Lumbu Lumbu, dit que le rétablissement de la sécurité dans la province devrait être une priorité absolu. « Je demande au président Félix Tshisekedi de décréter l’urgence absolue pour lutter contre l’insécurité au Nord-Kivu », écrit-il sur son compte Twitter, suggérant que « Le tout premier conseil des ministres du gouvernement national (piloté par le premier ministre Ilunga) devrait se tenir à Beni, puis à Lubero et Goma ».

« Le Nord Kivu a trop souffert », lâche-t-il. Hélas, face à l’incompréhensible apathie des autorités, il devrait continuer de souffrir encore.