Insécurité à l’est de la RDC : Une bande de kidnappeurs démantelée par l’armée dans le Nord-Kivu 

Les forces armées de la RDC ont présenté à la presse lundi à Goma un groupe de présumés kidnappeurs qui opéraient sur l’axe Kiwanja-Ishasha dans le territoire de Rutshuru.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Selon le porte parole de la 34ème région militaire le major Guillaume Ndjike Kaiko, les opérations contre ces hors la loi ont duré trois mois.

« Nous avons récupéré plus de 172 armes, tous calibres confondus, des bombes artisanales, mais aussi des munitions de guerre. Pour nous, forces armées de la RDC, cela fait partie de notre mission visant à mettre un terme à l’activisme des groupes armés dans notre zone de responsabilité », a déclaré le haut-gradé.

Celui-ci en a profité pour mettre en garde les autres groupes armés et les enjoint à déposer les armes.

« C’est l’occasion de lancer un message fort à tous ceux qui détiennent illégalement des armes. Mais aussi à tous ceux qui les appuient de loin ou de près. Au regard des moyens matériels et humains dont nous disposons, ces détenteurs illégaux d’armes à feu seront tôt ou tard mis hors d’état de nuire », avertit le major Ndjike.

Parmi les kidnappeurs présentés se trouve un pasteur d’une église de Réveil. Seburo Nzabanita reconnaît avoir enlevé un enfant et et une femme en échange d’une rémunération de 1.000 $.

D’autres individus ont été arrêtés pour collaboration avec les FDLR. Ils les ravitaillaient en armes à feu.