Insécurité à l’est de la RDC : Les changements à la tête du commandement des forces armées censées lutter contre les ADF dans la région de Beni salués localement par les politiques et la société civile

Le désormais ex-commandant des opérations Sokola 1, le général major Marcel Mbangu (à gauche) vient d'être remplacé à la tête du commandement des opérations contre les ADF à Beni et dans le reste du Nord-Kivu © Pacheco Kavundama

Des permutations ont eu lieu vendredi 23 août au sein du commandement des opérations Sokola 1 lancées contre les rebelles ougandais ADF dans la région de Beni.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Le général major Marcel Mbangu, après quatre années de commandement, est remplacé par le général de brigade Jacques Chaligonza Nduru qui dirigeait les opérations Sokola 2 contre les FDLR et autres groupes armés actifs dans le petit Nord du Nord-Kivu.

Ces nouvelles permutations ont été largement saluées par les acteurs politiques et par ceux de la société civile de la région de Beni. « C’est une satisfaction car ces permutations faisaient partie de nos revendications. Maintenant, le plus important est que ce nouveau commandement soit efficace et que la sécurité et la paix soient rétablies dans la zone de Beni », a réagi Kizito Bin Hangi, le président de la société civile ville de Beni.

Même son de cloche du côté du député provincial élu du territoire de Beni Saidi Balikwisha. L’ancien commandement a été inefficace. Le nombre de morts au sein de la population civile est dramatiquement élevé. Nous espérons qu’il y aura du changement avec le nouveau commandement et que l’efficacité soit réellement au rendez-vous, confie-t-il.

A Beni, comme dans le reste du Nord-Kivu, si l’espoir est de mise, la vigilance l’est tout autant. « On ne jugera pas sur des paroles mais sur des faits », fait remarquer un habitant de la ville meurtrie.