Insécurité à l’est de la RDC : Après une série de manifestations à Beni et Butembo, la Monusco promet de combattre conjointement les ADF aux côtés de l’armée nationale

Le chef de bureau de la Monusco, Beni Omar Abud (à gauche) aux côtés du gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, ce samedi 23 novembre à Beni © Pacheco Kavundama

Au lendemain des manifestations en ville de Beni et Butembo au Nord Kivu pour protester contre l’inaction de la force onusienne face à la recrudescence des massacres de civils, cette dernière a pris l’engagement de combattre les ADF aux côtés des FARDC. La promesse sera-t-elle tenue ? Beaucoup restent sceptiques. 

par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC, avec Adrien Seyes

En séjour de travail ce samedi en ville de Beni, le gouverneur du Nord-Kivu Carly Nzanzu Kasivita a réuni les responsables de la Monusco, les membres du comité provincial de sécurité, ainsi que les commandants des opérations militaires contre les rebelles ougandais ADF.

A l’issue de la réunion, plusieurs stratégies ont été actées pour combattre conjointement ces rebelles et protéger les civils. « Nous avons discuté de ce qui se passe en ville. Il y a eu des manifestations. La Monusco est prête à mener des opérations offensives contre les ADF, a mener des patrouilles conjointes en ville ou en brousse », a clamé en fin de réunion, le chef de bureau de la Monusco, Beni Omar Abud.

Le commandant des opérations Sokola 1 contre les rebelles ADF, le général Jacques Chaligonza Nduru, a déclaré de son côté que l’armée était prête à collaborer avec la Monusco. il a par ailleurs appelé au calme la population qui manifestait ces derniers jours.

Quant au gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita, il a déclaré qu’ il ne faudrait pas que la population cède au désespoir. Cela fait quatre jours que les équipes de riposte contre Ebola ne travaillent pas à cause des manifestations, les partenaires internationaux ne pouvant pas circuler, a-t-il ajouté.

A Beni comme à Butembo, la population espère désormais que cette annonce de la Monusco ne soit pas, à l’instar des précédentes, une vaine promesse. En RDC, la Monusco est passée maître dans l’art de la communication. Sans doute pour mieux masquer son inaction.