Insécurité à l’est de la RDC : A Beni, Moïse Katumbi appelle à mettre fin rapidement aux tueries

Moïse Katumbi s'adressant à la population de Beni ville meurtrie où il est très populaire © Pacheco Kavundama

Le président de la plate forme Ensemble pour le changement est arrivé en début d’après-midi lundi en ville de Beni dans la province du Nord-Kivu sous une forte pluie. 

Par Pacheco Kavundama, notre envoyé spécial à Beni 

Moïse Katumbi poursuit sa tournée dans l’est du pays. Après Goma samedi, le président de la plate forme Ensemble pour le changement est arrivé ce lundi en ville de Beni sous une forte pluie, signe de bénédiction dans cette partie du pays. Ce qui n’a pas empêché les milliers de sympathisants de la coalition Lamuka et d’Ensemble pour le changement à se mobiliser en nombre.

C’est à pied que Moïse Katumbi a rejoint le rond point Nyamwishi, lieu prévu pour son discours, où l’attendait depuis le matin une foule dense et compact. Le président d’Ensemble pour le changement a évoqué l’insécurité, promettant de faire pression sur le gouvernement pour mettre un terme aux tueries, rappelant la nécessité d’accorder une rémunération correcte et régulière aux forces de l’ordre.

Parlant d’Ebola, il a insisté sur la nécessité d’améliorer de façon globale la situation sanitaire. Sur le plan politique, M. Katumbi a redit qu’il restait bien dans l’opposition, écartant les rumeurs farfelues de rapprochement avec Joseph Kabila. Enfin, en matière sociale, Moïse katumbi a appelé le gouvernement à réhabiliter la route Beni -Butembo – Goma afin notamment de permettre à la population d’acheminer sa production agricole vers les grands centres de consommation.

Après son meeting, Moïse katumbi s’est rendu au centre de traitement d’Ebola pour y encourager l’équipe de riposte contre cette maladie.

Ce même lundi, il a poursuivi sa tournée en se rendant à Butembo, la grande ville commerciale du Nord-Kivu. Auparavant, il s’est arrêté dans le village de Maboya dans le territoire de Beni où il a tenu un mini-meeting, l’occasion pour lui de sensibiliser les habitants à la culture de la paix.

Moïse Katumbi se rendra mercredi à Bukavu, puis à Bunia vendredi, à Kindu samedi et enfin à Lubumbashi lundi prochain.