Insécurité à l’est de la RDC : 45 civils tués en huit jours dans le territoire de Beni

Déjà durement éprouvé, le territoire de Beni de nouveau endeuillé par des massacres © DR

Les présumés rebelles ougandais ADF ont encore attaqué dans la nuit du vendredi à samedi plusieurs villages du territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

La dernière attaque des présumés rebelles ADF date de la nuit du vendredi à samedi. 8 Bantous ont été tués dans les villages de Mbau et Kedikeba. Ce bilan, confirmé par différentes sources locales, comprend également un blessé grave.

« Nous comptons jusqu’à présent 14 morts et 5 blessés entre jeudi vendredi et samedi,la situation s’est encore empirée. En l’espace de huit jours seulement, nous dénombrons pas moins de 45 morts et 17 blessés », a indiqué Philippe Bonane Paluku, le président de la société civile du territoire d’Oicha.

Ce dimanche matin la situation est calme mais les habitants de plusieurs villages ont abonné leurs domiciles pour passer la nuit dans un endroit plus sécurisé.

Ce nouveau massacre intervient alors que, depuis le courant du mois d’octobre, les forces armées de la RDC ont lancé une offensive d’envergure contre les rebelles ougandais ADF présents dans cette partie du Nord-Kivu.