Goma : les habitants du quartier Murara appréhendent la saison pluvieuse qui s’annonce

Chaque année à Goma, durant la saison des pluies, la montée des eaux cause de terribles dégâts © DR

Celle-ci est synonyme chaque année de nombreux dégâts. Malgré leur caractère prévisible, les autorités ne font rien les éviter. 

De l’un de nos correspondants à Goma, Augustin Mosange

Après la pluie, le beau temps ? Les habitants du quartier Murara, situé à proximité de l’aéroport international de Goma, en doute. Depuis bientôt cinq ans maintenant, les eaux de pluie qui proviennent des canalisations de l’aéroport inondent les maisons et détruisent presque tout sur leur passage. Conséquence : après chaque saison des pluies, ils passent de longues semaines à réparer les dégâts causés par des pluies souvent diluviennes.

Le collecteur, qui devait conduire ces eaux vers le lac Kivu, est loin d’être achevé. Depuis six mois, les travaux de construction de l’ouvrage, sous financement de la banque mondiale, sont suspendus. Les responsables de l’entreprise SAFRICAS, qui construit ce collecteur, ne répondent plus depuis à la presse.

« A chaque fois qu’il pleut, on est obligé de dormir debout pour éviter de se noyer« 

Devant sa maison, Anne, la cinquantaine, vêtue d’un pagne, regarde avec tristesse le ciel noir qui annonce une forte pluie. Inquiète, elle dit craindre le déluge. « A chaque fois qu’il pleut, on est obligé de dormir debout pour éviter de se noyer », dit-elle.

À quelques mètres de là, Jean Paul, la petite soixantaine et père de six enfants, dit rester dans ce quartier faute d’argent pour déménager. En entrant dans sa maison en planche, Jean-Paul nous présente un lot de matériel acheté pour faire face à la pluie qui s’annonce : bêche, pioche, sceau, etc.

Un arsenal bien modeste mais « il appartient à chacun de prendre ses dispositions », fait-il remarquer. Car la population, malgré le caractère prévisible des dégâts qui seront causés par les pluies à venir, sait qu’elle ne peut absolument pas compter sur le soutien des autorités.