Est la RDC : En trois mois d’opérations, l’armée récupère 300 armes de différents calibres

300 armes ont été récupérées en trois mois dans certains territoires du Nord-Kivu, indique l'armée © DR
Ce mardi à Goma, l’armée a présenté le bilan de trois moins d’opérations militaires contre les groupes armés actifs dont les FDLR et différentes factions Maï-Maï (Maï-Maï Mazembe, NDC, Nyatura, APCLS…) actifs dans le secteur opérationnel Nord-Kivu Sokola 2 regroupant les territoires de Walikale, Masisi, Nyiragongo et Rutshuru. 

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

300 armes dont des lances roquettes et des AK47 ont été récupérés durant cette période par les forces armées de la RDC. Six personnes, présentées comme les leaders de certains de ces groupes armés, ont par ailleurs été neutralisés, selon le porte-parole de la 34ème région militaire au Nord-Kivu, le major Ndjike Kaiko.

Ce bilan trimestriel s’inscrit dans le cadre des opérations de grande envergure lancées contre les groupes armés en vue de pacifier l’est de la RDC. Pour le major Ndjike Kaiko, c’est à l’issue de patrouilles, d’actions militaires et d’opérations de bouclage que ces armes ont été récupérées.

L’armée, qui se félicite de la collaboration d’une partie de la population, demande désormais à ceux qui seraient encore illégalement détenteurs d’armes de les déposer.

Si pour certains, ces opérations sont rassurantes, pour d’autres, il ne s’agit que d’opérations de communication destinées à rassurer la population alors que les massacres de civils se sont multipliés ces dernières semaines dans cette partie de la RDC.