Est de la RDC : Un réseau d’une quarantaine de criminels, dont des kidnappeurs d’enfants, démantelé à Goma

40 présumés criminels ont été interpellés à Goma et présentés au gouverneur et à la presse lundi 7 janvier © DR

Alors que le niveau d’insécurité est très élevé dans l’ensemble de la province, lundi 7 décembre à Goma un réseau de criminels présumés a été démantelé par les forces de sécurité.  

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Une quarantaine de présumés criminels, parmi lesquels des kidnappeurs d’enfants, des voleurs à mains armées, des vendeurs de boissons fortement alcoolisées dont la vente est interdite, des consommateurs de chanvre, etc., ont été arrêtés par la police nationale congolaise dans plusieurs quartiers de la ville de Goma, chef lieu du Nord-Kivu dans l’est de la RDC. Ils ont ainsi été présentés lundi au gouverneur de la province, Carly Nzanzu Kasivita.

Parmi eux, dix femmes seraient impliquées dans le kidnapping d’enfants. Ces femmes donnaient des bonbons aux enfants pour les appâter. L’une d’entre elle, âgée de 70 ans, se faisait passer pour responsable d’un orphelinat. Témoignage sordide, les enfants qui tombaient malades étaient rapidement exécutés.

Tout en félicitant la police pour ce coup de filet, le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a dit souhaiter voir ces présumés criminels être jugés pour leurs différentes infractions et purger effectivement leurs peines, alors que souvent les personnes condamnées au Nord-Kivu sont relâchées rapidement.

Le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita © DR

Afin de s’assurer qu’il n’en soit pas ainsi en l’espèce, le gouverneur provincial a annoncé qu’il dégagera les moyens nécessaires pour que les prévenus, s’ils sont condamnés, pour qu’ils soient transférés dans les prisons d’autres provinces. Carly Nzanzu Kasivita a également indiqué que la province engagera des avocats pour que les victimes des différents actes commis par ces présumés criminels obtiennent réparation.