Est de la RDC / Nord-Kivu : Une nouvelle rébellion en gestation dans le territoire de Rutshuru, alerte un député provincial

Le député provincial élu du territoire de Rutshuru, Elie Nzaghani © DR

Plusieurs groupes armés qui opèrent dans la province du Nord-Kivu à l’est de la RDC se seraient réunifiés dans le territoire de Rutshuru. C’est le cas notamment du CNDP et du M23. Un autre groupe serait en cours de formation, indique un député de ce territoire. 

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de RDC

Il s’agit d’un groupe d’hommes armés venus du territoire de Masisi pour former un mouvement rebelle dans le territoire de Rutshuru, plus précisément dans le groupement de Binza.

L’alerte a été donnée par le député provincial élu du territoire de Rutshuru, Elie Nzaghani, qui vient de passer deux semaines dans la zone. « Ils sont déjà en train de former les gens localement. On parle du CMC-Nyatura mais aussi d’un groupe de maï-maï », indique Elie Nzaghani.

Dans un autre groupement de Bukoma, chefferie de Bwisha, toujours dans le territoire de Rutshuru, il ne se passe plus une nuit sans que l’on signale un cas d’insécurité. Dans l’agglomération de Kinyandoni par exemple, des assassinats à répétition ont été déplorés, de même qu’un recrudescence du phénomène de kidnapping.

« Il y a une perte de confiance au sein des communautés. Il y a aussi des insuffisances du côté des militaires, ce qui est décrié par la population. Une agglomération aussi grande que Kinyandoni n’a que 5 à 6 militaires, ce qui est nettement insuffisant. Face à l’insécurité,  les habitants fuient d’ailleurs l’agglomération », ajoute Elie Nzaghani.