Est de la RDC : Les effectifs de l’armée doivent être connus avec précision, déclare le chef d’état-major des forces terrestres

Le général major Isidore Kahumbu ce vendredi 19 juin à Goma © DR

Ce vendredi 19 juin à Goma, le chef d’état-major des forces terrestres de l’armée congolaise a animé une causerie au stade de l’Unité. L’occasion pour lui de donner les nouvelles orientations aux militaires.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Dans un message en lingala (langue parlée au sein des FARDC), le chef d’état-major des forces terrestres de la la RDC s’est adressé ce vendredi 19 juin aux militaires des trois provinces de l’est du pays.

Le choix de ce calendrier n’est pas anodin. L’armée lance à partir de ce samedi 20 juin une opération d’identification de tous ses éléments dans les trois régions militaires.

Ce contrôle biométrique concerne les provinces du Nord et Sud Kivu et celle de l’Ituri.

Elle a pour objectif de connaître le véritable contour des effectifs des militaires des FARDC afin de mieux de les déployer dans lors des opérations. « Pour mieux combattre les groupes armés, il est important de connaître l’effectif exact, de même que pour améliorer les conditions de vie et de travail de nos hommes », a déclaré le général major Isidore Kahumbu.

Ces déclarations font allusion à une pratique courante en RDC : le fait que plusieurs militaires qui ont déserté l’armée continuent à percevoir leur solde. « Les chefs des unités qui ont placé ces militaires sous leurs ordres dans le cadre de missions devront se justifier et être sanctionnés si les effectifs placés sous leur commandement ne correspondent pas à la réalité de leur situation », a averti le général major. Ce sont eux en effet qui le plus souvent détournent la solde de ces militaires-fantômes.