Est de la RDC : Le bilan d’un an du gouverneur Carly Nzanzu Kasivita à la tête du Nord-Kivu est un « échec total » selon le député d’opposition Promesse Matofali

Le député provincial élu de la ville de Butembo, Province Matofali, très offensif contre le gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita © DR

Carly Nzanzu Kasivita a été élu le 30 mai 2019 gouverneur du Nord-Kivu en remplacement de Julien Paluku, devenu depuis ministre de l’Industrie au sein du gouvernement Ilunga. 

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’Est de la RDC

Le député provincial élu de la ville de Butembo située dans la province du Nord-Kivu, Promesse Matofali, a animé samedi 30 mai une conférence de presse pour parler de la première année à la tête du gouvernorat de Carly Nzanzu Kasivita.

Pour cet opposant, membre de la coalition Lamuka, l’autorité provinciale a échoué à tous les niveaux et devrait démissionner. « A Goma, il y a le phénomène des 40 voleurs, à Butembo le phénomène Kasuku, à Beni, il y a une criminalité de grande ampleur. Comment expliquer, dans cette situation, qu’après une année la brigade qu’il avait promis pour lutter contre l’insécurité ne soit toujours pas en place », s’alarme Promesse Matofali.

Cet élu de Butembo vient d’adresser une question orale avec débat au gouverneur de la province. Selon lui, aucune action significative n’a été menée durant l’année écoulée sur le territoire du Nord-Kivu. « Si j’étais à sa place, je démissionnerai car il n’a aucune vision pour notre grande province du Nord-Kivu », cingle l’élu.

Sur le plan sanitaire, les cas positifs au Covid-19 ont augmenté au Nord-Kivu. C’est la conséquence, selon le député, du fait que le gouverneur a tardé à réagir, continuant d’autoriser les allers et venues de personnes extérieures à la province plutôt que de fermer les frontières en vertu du principe de confinement.

« J’attends les réponses du gouverneur et, en fonction, il pourrait y avoir une motion contre lui. Il y a beaucoup de candidats à ce poste », prévient Promesse Matofali.