Est de la RDC : Face à la recrudescence des massacres de civils à Beni, la communauté Nande hausse le ton

Le secrétaire exécutif de cette communauté Nande à Goma, Herman Kambale Kaviti © Pacheco Kavundama

Alors que la tension est toujours palpable dans la région de Beni en raison de nombreux massacres de civils, la communauté Nande hausse le ton, demandant au président de la République, Félix Tshisekedi, de faire le ménage au sein des FARDC engagés au front contre les ADF.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Dans une déclaration rendue publique ce mercredi à Goma, la communauté Nande a dénoncé le fait que les massacres de civils perpétrés à grande échelle à Beni et dans ses environs sous l’œil « inefficace des forces armées de la RDC et celles de la Monusco » avaient de lourdes conséquences.

La communauté Nande demande au président de la République « d’assainir les troupes engagées au front par le relèvement des officiers et sous officiers cités dans les différents rapports de la communauté internationale et de l’organisation des Nations unies qui n’inspirent plus la confiance de la population », selon la déclaration lue par Herman Kambale Kaviti, secrétaire exécutif de cette communauté Nande à Goma.

La communauté Nande en appelle également à la justice congolaise afin qu’elle mène des enquêtes sérieuses pour arrêter toutes les personnes complices dans ce qui s’apparente un peu plus chaque jour à une sordide tragédie.