Est de la RDC : 54 000 épargnants de la Mecreco demandent l’implication personnelle du président de la République

Daniel Amisi, l'un des sociétaires de la MECRECO, coopérative bancaire déclarée en faillite il y a trois ans, le 17 octobre 2016 © Pacheco Kavundama

Le 17 octobre 2016, la Banque centrale du Congo avait officiellement mis un terme aux activités de la Mecreco (Mutuelle d’épargne du Congo), déclarée en état de faillite à Goma. 54 000 membres de cette coopérative ont vu leur argent partir en fumée, ce qui représente plus de 10 millions de dollars d’épargne au total. 

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Pour célébrer ce triste anniversaire trois ans plus tard, des épargnants ont organisé un sit-in devant le bureau de la Banque centrale du Congo (BCC) à Goma.

« Nous manifestons notre mécontentement parce que ça fait 3 ans depuis le 17 octobre 2016 que la Mecreco a été placée sous le contrôle provisoire de la BCC. Depuis lors, les membres de cette coopérative n’ont aucune information sur l’évolution du dossier, ils ne peuvent plus accéder à leur épargne. Nous réclamons justice et sollicitons l’implication personnelle du chef de l’état pour que les 54 000 membres de la Mecreco Goma puissent retrouver ce qu’il leur appartient », a déclaré Daniel Amisi, l’un de sociétaires de la coopérative.

A Goma, plusieurs mutuelles d’épargnes et crédits sont déjà tombées en faillite sans que les épargnants aient pu recouvrer leur argent. Ce fut le cas notamment la Coopec IMARA et de Gala letu.