Ebola dans l’est de la RDC : Le gouverneur du Nord-Kivu met en garde les pasteurs qui désinforment la population et demande aux groupes armés de laisser se déployer les équipes de riposte

Le gouverneur du Nord-Kivu a appelé ce jeudi 22 août à Goma les groupes armés qui sévissent dans la province de laisser se déployer les équipes de riposte contre Ebola. Pas sûr toutefois qu'il sera entendu... © Pacheco Kavundama

Une marche a été organisée ce jeudi 22 août à Goma pour sensibiliser la population au respect des règles d’hygiène permettant d’éviter toute contamination par le virus Ebola qui a causé, depuis un an, la mort de plus de 1 900 personnes dans la province.

Par Pacheco Kavundama notre correspondant à l’est de la RDC

Cette marche, partie à 9h30 du rond-point BGDL pour se rendre à la tribune de l’ONC, en passant par le rond-point Rutshuru, et à laquelle a participé une partie de la population, a été l’occasion pour le gouverneur de la province du Nord-Kivu de mettre en garde ceux qui affirment que la maladie ne serait qu’un business permettant à certains de s’enrichir.

Carly Nzanzu Kasivita a promis des sanctions contre toute personne qui désinformerait la population, ajoutant que le virus et bien réel et qu’il a fait à ce jour des centaines de victimes dans la province. Dans son viseur figurent en particulier les pasteurs.

« Le gouverneur du Nord-Kivu a également enjoint les groupes armés de laisser les équipes de riposte se déployer. Nous devons observer les règles d’hygiène. A Goma, on a eu deux cas mais l’attitude positive de la population a permis de contenir la propagation du virus. Les groupes armés doivent eux aussi collaborer car l’enjeu est vital. Laissez les équipes de riposte faire leur travail », a lancé Carly Nzanzu Kasivita.

Depuis la déclaration de la présence de l’épidémie au Nord-Kivu en août 2018, plus de 1 900 morts ont été enregistrés selon les statistiques de la coordination de la riposte.