Crash d’un avion de ligne à Goma : Un ministre et des députés nationaux dans la capitale du Nord-Kivu pour tenter d’en savoir plus

Le député national, élu de la ville de Goma, Patrick Munyomo © Pacheco Kavundama

Dimanche 24 novembre, l’avion Busy bee s’est écrasé en plein centre-ville quelques minutes seulement après son décollage. Le bilan officiel fait état de 29 personnes décédées, dont 17 passagers.

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC 

Trois jours après le drame qui a endeuillé la ville de Goma, le vice-ministre et ministre des Transports et voies de communication, ainsi que des députés nationaux se sont rendus sur les lieux du drame.

« Nous sommes là pour tenter de cerner les causes de ce crash et nous assurer que le gouvernement entreprend le nécessaire pour faire toute la lumière sur ce drame », a déclaré le député national Patrick Munyomo, élu de la ville de Goma, qui fait partie de la délégation.

« Après le crash, j’ai rédigé dans le cadre de mon activité de parlementaire une question d’actualité afin que le ministre des Transports et voies de communication nous donne de plus amples détails sur ce crash », a complété le député.

Les causes de ce drame n’ont pas à ce jour été élucidées. Selon certaines sources, l’avion Busy bee effectuait son premier vol d’essai après avoir subi une réparation avec à son bord des passagers, ce qui est formellement interdit par la réglementation.

Il s’agit du deuxième crash d’un avion en RDC en l’espace de deux mois, après celui de l’Antonov 72 qui comprenait à son bord des équipes d’appui logistique au président de la République, Félix Tshisekedi. L’accident s’était produit le 11 octobre dernier alors que l’appareil effectuait la liaison entre Bukavu et Kinshasa, la capitale.