Coopération RDC – Ouganda : Les pêcheurs congolais arrêtés sur le sol ougandais seront bientôt relâchés

Des pêcheurs congolais sur le Lac Albert à la frontière avec l'Ouganda © DR

L’Ouganda a abrité du 9 au 10 novembre un sommet sur la coopération régionale avec la RDC. 

Par Pacheco Kavundama, notre correspondant à l’est de la RDC

Le gouverneur de la province du Nord Kivu est rentré mercredi à Goma en provenance de Kampala en Ouganda où il a pris part, les 9 et 10 novembre dernier, au sommet de coopération entre la RDC et l’Ouganda.

Carly Nzanzu Kasivita, qui conduisait la délégation du Nord-Kivu, a indiqué que plusieurs recommandations y ont été formulées sur le plan économique, juridique et sécuritaire.

Sur le plan juridique, le gouverneur Kasivita a annoncé la libération prochaine des pêcheurs arrêtés dans les deux pays. Il s’agirait d’un échange de prisonniers dans le cadre de la coopération judiciaire.

C’est sur le lac Albert du côté de l’Ituri et sur le lac Édouard du côté du Nord-Kivu, deux provinces qui partagent une frontière lacustre avec l’Ouganda que des pêcheurs congolais avaient été arrêtés par la marine ougandaise alors qu’ils se trouvaient dans les eaux ougandaises. Selon le secrétaire exécutif de la fédération des comités de pêcheurs individuels sur le lac Édouard Josué Mukura, 102 pêcheurs congolais ont déjà été condamnés en Ouganda et 24 autres attendent leur verdict. Certains d’entre eux, auraient été interpellés en juin et juillet 2018, d’autres en janvier 2019.

« Depuis quelques semaines, c’était devenu un véritable commerce pour la marine ougandaise: ils arrêtent systématiquement nos camarades trouvés sur le lac, font payer des fortes sommes », avait déclaré à l’AFP Jonas Kataliko, le président de l’association des pêcheurs de Kyavinyonge où ces incidents ont eu lieu, ajoutant que « ceux qui résistaient ou refusaient de se soumettre aux exigences des militaires ougandais étaient jetés en prison de l’autre côté de la frontière ».

En revanche, les trois pécheurs ougandais arrêtés sur le sol congolais ont, eux, déjà été relâchés. A ce jour, aucun pêcheur ougandais n’est détenu sur le sol congolais, selon la même source.